Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

Pélé Jeunes !

La providence a de l'humour !

QuentinCe dimanche 14 octobre 2012, sur la paroisse Sainte Thérèse de Falaise, nous organisions un repas suivit d’un temps de prière d’action de grâce pour le pélerinage diocésain à Lourdes. Etaient présent des membres du train blanc, du pélerinage diocésain ainsi que des jeunes. C’est dans la chapelle, pendant le temps de prière, que mon téléphone vibrait ; un sms me demandant un témoignage sur ce même pélerinage. La providence a quand même beaucoup d’humour.

Mais alors pourquoi rendre grâce ? Y a-t-il besoin d’une action de grâce ?

L’action de grâce est une attitude de reconnaissance de l’homme, la créature, envers Dieu, son Créateur. Quand on se sent réellement aimé, d’une manière particulière, par Dieu, comment ne pas le remercier en chantant haut et fort notre reconnaissance.

Le pélé Jeunes, c’est cela : conduire chacun (jeunes et animateurs) sur un chemin qui mène à Dieu, par des temps de prière avec la célébration de la Sainte Messe, du sacrement de la réconciliation, des temps de partage, de fraternité, de formation et de réflexion, mais aussi de détente, de jeux … Et de fait, plus un chrétien est proche de Dieu, plus il peut contempler les merveilles que Dieu réalise dans sa vie, plus il peut voir combien Dieu l’aime et veut se donner à lui.

C’est ainsi que je fais monter mon action de grâce devant Dieu le Père, source de tous dons, par Jésus-Christ dans l’Esprit-Saint, pour tous ceux qui ont pu renouveler leur foi, leur vie spirituelle et leur amitié avec Dieu lors de ce pélerinage.

Quentin Leclercq, animateur d'une équipe rouge et séminariste dans le diocèse de Bayeux-Lisieux

Lance toi !

Pascaline

Pour moi, Lourdes n’est pas une expérience anodine mais c’est vraiment quelque chose de fort.

Certaines personnes ne veulent pas se lancer dans une aventure telle que celle-ci de peur d’être déçu ou bien par peur de se donner entièrement à Dieu.

Après avoir participé quatre fois au pélé, je n’arrive pas à m’en lasser, chaque année j’en reviens changée. Cette semaine nous permet de nous ressourcer, de nous ouvrir aux autres, de faire de merveilleuses rencontres, d’apprendre la vie en communauté.

Les moments aux côtés des malades me marqueront à jamais. De voir qu’ils peuvent nous apporter tant de bonheur avec seulement un sourire est une chose extraordinaire.

Le fait de voir que d’autres jeunes suivent le chemin de la foi m’aide beaucoup au quotidien.

C’est une aventure qui doit être vécue au moins une fois dans une vie, je le conseille à n’importe qui!

Pascaline Lagrève, Equipe des verts, Paroisse Saint Martin de la Seulles

Les 3 rencontres de Margot

margotDepuis 5 ans que je viens au pélé, je le vis avec joie mais de manière différente.

Lourdes c'est un lieu privilégié pour la rencontre. La rencontre des autres, la rencontre du Seigneur, la rencontre de soi-même.


Cette année, j'ai vécu des moments très forts en équipe. Plus particulièrement lors des temps de partage. Ensemble, nous nous sommes posés plein de questions, nous avons réfléchi sur les racines de notre foi, nous avons approfondi des sujets qui nous tiennent à coeur. Pour cela, j'ai écouté l'expérience de prêtres et d'animateurs, j'ai raconté mon vécu, reçu le témoignage d'autres jeunes chrétiens.

Ces temps m'ont vraiment permis de me redécouvrir moi-même, de comprendre un peu mieux ce monde dans lequel on vit, et surtout ravitailler et nourrir ma foi.


Nous avons vécu ensemble beaucoup d'émotions à travers les témoignages de chacun, en voyant l'oeuvre de Dieu dans nos vies et son amour pour nous.


C'est grâce à eux que je peux témoigner maintenant.


Alors je voudrais dire :


Merci toutes les Rainettes


Merci Seigneur

Margot Simon, groupe des verts, Paroisse Saint Thomas de l'université.

Lourdes, Lourdes, Lourdes

blancheLourdes, c'est une semaine géniale pour se rebooster avant la rentrée.

Lourdes, c'est une semaine où l'on s'enrichit des rencontres avec les jeunes, les adultes, les prêtres, les malades, les hospitaliers.

Lourdes, ce sont des moments de bonheur inégalables.

Lourdes, ce sont des temps de prière silencieuse ou en musique, en groupes, en équipes, entre amis ou seul.

Lourdes, ce sont aussi des fous rires et des joies.

Lourdes, c'est se mettre au service et donner un peu de son temps pour au final, en recevoir 1000 fois plus.

Lourdes, c'est apprendre la vie en comunauté.

Lourdes, c'est retouver d'autres chrétiens de son âge.

Lourdes, c'est une semaine où Jésus vient nous rencontrer.

Lourdes, c'est une semaine pour ouvrir notre coeur au Seigneur.

Lourdes, c'est une semaine pour apprendre à connaître Bernadette et à prier Jésus avec Sainte Marie.

Lourdes, c'est le seul endroit où il y a des cruches qui parlent!

Lourdes, c'est participer à une veillée d'adoration et de réconciliation boulversante.

Lourdes, ce sont des souvenirs gravés à jamais dans mon coeur.

Lourdes, j'y suis allée pour la quatrième fois.

Lourdes, je compte bien y retourner plus d'une fois encore.

Lourdes, c'est une grâce que Dieu me fait.

Lourdes, c'est EXTRA quoi :)!

Blanche de Pesquidoux, groupe de Verts. Paroisse Saint Marc en Plaine

Témoignages de septembre 2011

Raconter ce que l’on vient de vivre……..pas si facile ! Les mots, les sentiments se bousculent ! Alors le mieux est de laisser la parole aux jeunes, qu’ils disent avec leurs mots à eux ce qu’ils ont vécu et pourquoi ils veulent revenir l’année prochaine !!!!!!

Les animateurs ont eu la joie d’échanger avec Mgr Boulanger, à tous il a dit combien nous pouvions remercier les jeunes, grâce à eux nous avons pu donner le meilleur de nous-même et ainsi recevoir tant et tant de grâces !

Leur présence est vivifiante, nous sommes les témoins privilégiés de leurs questionnements de jeunes, de leur foi naissante, sans cesse ils nous étonnent. Rapidement, au bout de 24h, ils vivent à fond ce qu’on leur propose et le pèlerinage devient « mon pélé », le malade  « mon malade », l’adulte « mon animateur », et le plus beau cette année c’est que très vite, avec foi et conviction Dieu est devenu « Mon Père » puis « NOTRE PERE » !

Ce Père que nous avons glorifié par notre voix, nos gestes, notre cœur et notre âme, à la suite du Christ et à l’exemple de Marie et de Bernadette.

Pascale Clerval

 

C’est une grande action de grâce qui monte dans mon cœur lorsque je repense à ce pèlerinage diocésain des jeunes à Lourdes. Je dois vous dire que j’y allais avec quelques appréhensions à cause du grand nombre de jeunes et d’animateurs. Comment faire pour que tout ce beau monde, 250 personnes,  puisse vivre « ensemble » un pèlerinage et non une série d’activités les uns à côté des autres ? Eh bien ce fût, pour reprendre l’expression de notre évêque : « une pluie de grâce » dans tous les sens du terme. Malgré une météo pluvieuse, c’est vraiment une expérience d’Eglise que nous avons vécu entre animateurs, avec les jeunes et entre prêtres. J’ai particulièrement été touché par la soirée de réconciliation et par la qualité des confessions qui s’en sont suivies. C’est un excellent baromètre (mais pas le seul !) pour apprécier la présence de Jésus dans le cœur des jeunes. J’ai aussi énormément apprécié la vie même du camp qui nous permettait de vivre toute les dimensions de l’ « Eglise » : le service des tables… et en plus dans la joie s’il vous plaît , l’attention les uns aux autres, des temps de prière de qualité, des temps d’enseignement puis de partages avec les jeunes, sur des questions de foi, d’une réelle profondeur, qui m’ont souvent surpris ! Alors un grand merci à Toi Seigneur.

Père Jérôme ROGER

 

MICRO-TROTTOIR A L’ARRIVEE

Le camp à Lourdes : trop bien !

Nous avons aimé rencontrer d’autres jeunes. « Les jaunes » formaient de vraies équipes, nous y trouvions : joie, entraide et partage. De quoi vivre un très beau pèlerinage. Nous avons aimé rencontrer les malades et aussi la beauté des paysages. On apprend à prier et à chanter. On a aussi dansé pour les malades.

 

Impression de deux jaunes : 11/12 ans

 

Pendant ce camp à Lourdes, nous avons beaucoup aimé l’ambiance chaleureuse entre les prêtres, les animateurs et les jeunes.

Nous avons trouvé très beau et important le partage avec les malades ainsi que les messes joyeuses et la présence de l’évêque. C’était trop bien quand il a joué de la guitare avec nous.

 

Impression de deux rouges : 13/14 ans

 

Avant la rentrée, comment vivre des moments inoubliables ?

Aller à Lourdes, au camp des jeunes !

Rien de mieux pour rencontrer des jeunes du diocèse, vivre chaque jour des expériences intenses !

Sourires et gaieté sont toujours au rendez-vous, des liens forts se sont créés par les activités et les services à rendre.

Vivre ce pélé permet de se ressourcer avant la rentrée et de repartir avec beaucoup d’énergie et des souvenirs pleins la tête !

 

Impression des verts : 15/17 ans

 

Animer une équipe de jeunes, nous permet de vivre assez rapidement une unité pleine de bonne volonté et de bonne humeur. Se retrouver dans les temps de partage dans une discussion libre autant pour les jeunes que pour les animateurs est un moment privilégié.

Ce camp avec les jeunes est une expérience de service intéressante et enrichissante.

Notre foi se trouve enrichie par les enseignements et les complies, voire par les questionnements des jeunes.

Beaucoup d’entre nous sont prêt à rempiler !

 

Impression de deux animatrices : Alix et Astrid

 

Avant toutes choses, j’ai vécu cette semaine comme un temps de grâce !

Il y a beaucoup de choses que j'ai apprécié, je n'en pointe que quelques-unes:

Peut-être d'abord et surtout l'ambiance et le cheminement qu'ont pu faire les jeunes. J'ai été frappé par l’atmosphère de mutuelle bienveillance qui se dégageait et l'enthousiasme des jeunes. Cela s'est manifesté de nombreuses façons : avec les malades, sous la pluie, dans les partages, le chant, à table, la chorale, la façon dont les animateurs se situent par rapport aux jeunes et la présence chaleureuse de Mgr Boulanger.

Les fruits ont été nombreux, j'ai pu les toucher du doigt par mon rôle d'aumônier.

Au niveau des évènements, la célébration de la réconciliation, le spectacle, la descente avec les malades, la marche ont été des moments marquants.

 

Père Pierre-Adrien

 

LES EVENEMENTS

 

LA RENCONTRE AVEC LES MALADES

La rencontre avec les malades de notre diocèse est un moment très attendu par nous les jeunes.

Lourdes est un lieu saint laissant la priorité aux malades et lorsque l’on voit leurs sourires quand ils nous rencontrent, notre envie de leur laisser cette priorité devient plus forte.

A chaque rencontre avec « nos malades », l’émotion est présente et les discussions sont très vite intéressantes, parfois tristes et souvent joyeuses.

 

LE CHEMIN DE CROIX

Il pleuvait ce vendredi matin quand nous sommes partis au chemin de croix, en plus il a fallu se lever tôt, on a même taillé des cirés dans des sacs poubelles pour se protéger de la pluie, c’était plutôt drôle le résultat !

Mais premier réconfort, Mgr Boulanger nous attendait au départ et il nous a bénis, ensuite le chemin de croix était très émouvant et bien expliqué. Les statues représentent fidèlement les sentiments des différents personnages. Malgré la pluie ce moment reste gravé dans nos mémoires comme un très beau temps de prière.

Cela nous a permis d’approfondir nos connaissances de la passion du Christ.

 

DEVANT LA GROTTE

C’est émouvant de se retrouver là dès le premier soir, un peu bizarre aussi. Les gens viennent et repartent en silence, les uns prient, d’autres pleurent, certains sont à genoux, d’autres assis.

Moi j’avais envie de rester là, tout simplement.

 

VEILLEE RECONCILIATION

Une invitation au pardon ! C’est ainsi que l’on peut décrire cette soirée.

Le soir, en pleine nature, un autel au centre, une belle croix en bois, des bougies allumées. Un lieu accueillant, reposant et plein de chaleur : voilà le cadre de notre veillée.

Elle commence par des chants et des explications, un partage, des silences.

La croix arrive en procession, on est plusieurs à la porter.

On sent la présence de Dieu : on va se signer avec l’eau bénite puis embrasser ou poser notre main sur la croix.

Le Saint sacrement est exposé et les prêtres se répartissent avec une lanterne : ceux qui le veulent peuvent recevoir le pardon. Pendant ce temps on chante, on fait silence, on écoute, on prie, on écrit.

La veillée se termine. Réflexion, soulagement, purification, aide…..beaucoup de mots, un sentiment : on se sent en Vie !

 

LE SPECTACLE

Quelle histoire !

On chante, on fait de la musique, on lit des passages de la bible et on les explique par du théâtre et des danses, on fait des décors et des costumes, on s’amuse, on stresse, on répète et on s’éclate.

Le jour « J » il y a plein de gens qui viennent et nos malades aussi, tout le monde applaudit et nous dit merci.

Vraiment quelle histoire !

Ensuite on part avec un cierge énorme et on marche derrière notre évêque en chantant.  On  dépose le cierge près de la grotte pour remercier tous les gens qui nous ont aidé à partir à Lourdes. Ce jour là, il y avait du soleil et notre cœur était en fête. Le soir au camp on a eu des veillées très festives pour se détendre, on était vraiment heureux.

 

EN VRAC………paroles sur le vif !

 

Les petits déjeuners…….très bon, surtout le jour du Nutella !

 

Rencontrer les malades, cela permet de rencontrer d’autres vies et de faire plaisir à d’autres personnes.

 

La soirée réconciliation m’a fait ouvrir les yeux.

 

Quand l’évêque est là, il s’approche, il parle avec nous, il chante, il joue de la guitare.

 

Les prêtres étaient bien présents et dynamiques, on leur fait confiance.

 

Des animateurs motivés et passionnés, ils sont là rien que pour nous.

 

Dur, dur de quitter son portable, mais bon c’est pas si mal quand même.

 

C’était bien d’avoir la liberté d’aller à l’adoration quand on veut, et si on y allait pas on entendait les prières, alors c’est comme si on y était.

 

On a pas le temps de s’ennuyer, on n’a pas eu assez de temps pour tout faire, il faut un jour de plus.

 

On n’a pas chanté tous les chants du carnet, mais globalement : super le pélé.

 

 

Témoignages 2010

TEMOIGNAGES

 

 

 


Vendredi 20 août 2010. Alors que l’ambiance générale est à la morosité des courses de rentrée, une joyeuse troupe se rassemble près de trois bus. Colo sous les tropiques au sable fin bordé de cocotiers ? Non madame, une destination bien plus branchée : un pélé jeunes à Lourdes ! Nous avons, en effet, vécu durant une semaine des rencontres exceptionnelles ! Avec le Seigneur, tout d’abord, grâce à l’Eucharistie, le chemin de croix, la prière, le sacrement de réconciliation, le partage en équipe ; avec la Sainte Vierge qui nous apprend le signe de la Croix, proclamation de l’Amour de Dieu ; avec les malades de notre diocèse ; et puis, avec d’autres jeunes chrétiens formidables avec lesquelles nous avons partagé tant de joies ! Heureux dans notre foi, nous sommes rentrés chez nous avec la « valeur ajoutée Lourdes » pour vivre ardemment l’aventure d’une nouvelle année… avant le pélé 2011 !  

Joseph Vautier, animateur des rouges (13/14 ans)  

 

Joie, bonheur, prière, ce sont les mots qui me viennent à l'esprit au retour de ce pélé !

L'ambiance au camp est géniale. Avec les animateurs, on fait des jeux tout en découvrant le sens du signe de croix.

J'aime beaucoup le moment où l'on rencontre les malades. On partage avec eux un temps fort du pélé lors de la procession mariale. On crée des amitiés solides, on prend de l'élan pour toute l'année !

Blanche, groupe des rouges(13/14 ans)

 

Pendant ce pèlerinage, on fait de très belles rencontres : Les malades, c'est à chaque fois une découverte émouvante, avec des personnes heureuses de vivre, et qui parfois, viennent depuis des dizaines d'années sans jamais s'en lasser. La visite de la Grotte c'est toujours un moment très important et très beau. La veillée mariale l'est tout autant: chaque soir, des milliers de pèlerins se rassemblent dans le sanctuaire pour participer à la procession rythmée par les "Ave Maria".

Le groupe des lycéens rendent des services à divers endroits, par exemple à la cité Saint Pierre. C'est toujours une joie de voir que l'on fait plaisir aux autres!

Diane, groupe des verts(lycéens)

 

« Une semaine d’Amour, voilà ce que nous vivons à Lourdes !

 Il règne au Pélé Jeunes une ambiance particulière. Nous campons au milieu d’un magnifique paysage qui chante les louanges de Dieu par chaque brin d’herbe, chaque oiseau, chaque ruisseau.

Les jeunes sont remplis d’amour : ils sont heureux de rencontrer les malades, de leur parler, de les aider, de faire la procession mariale avec eux.

Les célébrations du Pélé Jeunes sont dignes des JMJ : oui nos Jeunes sont croyants : ils sont prêts à servir, il n’y a qu’à demander.

 Portés par l’Amour de Dieu, de la Vierge Marie et de Bernadette, nous ne faisons durant cette fin août qu’aimer les autres, leur rendre service. Sans préjugé, sans crainte, nous servons en tentant de ressembler à Bernadette : simplement, sans chercher de reconnaissance.

 Le service est un art de vivre, c’est à Lourdes qu’on l’apprend. »

Constance et Arnaud Brochard (animatrice et équipe logistique)

 

 

Partir à Lourdes…

Partir à Lourdes était pour moi l’occasion de redécouvrir le sens du mot pèlerinage, en me mettant au service des jeunes, neuf ans après l’avoir vécu comme tel, et de me pencher sur le sens du signe de croix à l’école de Marie et Bernadette. En effet, c’est un geste peut devenir une habitude, sans que l’on réfléchisse à sa  signification. Pour nous l’approprier, nous avons construit une croix tout au long du pèlerinage : c’est-à-dire que d’une croix banale en bois, sont venus s’ajouter des pans de bois peints représentants des moments de la vie du Christ, nous invitant à nous mettre à sa suite.

Nous avons d’abord découvert le centre de la croix : Jésus crucifié, symbole de l’Amour fou du Père pour nous, qui n’a pas hésité à mourir sur une croix, pour ressuscité le matin de Pâques.

Ensuite, nous avons pu nous remémorer le baptême du Christ, et le nôtre, première fois que le signe de croix a été marqué sur nos fronts, avec le symbole de l’eau et de la lumière. Le lendemain, en nous remémorant le lavement des pieds du jeudi saint, nous avons pu nous mettre au service des autres, et notamment des pèlerins malades en les accompagnant au Sanctuaire. Nous avons également réfléchi aux paroles que nous disons : « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen. » L’image de la Trinité, entourée d’une Arche où sont gravés des prénoms nous rappelle que nous sommes les pierres vivantes sur lesquelles est construite l’Eglise. « Nous

sommes le corps du Christ, et chacun de nous est un membre de ce corps. » Et enfin, ce signe de croix qui est présent pendant la messe, s’estompe lors de l’eucharistie, où Jésus prend corps dans les offrandes qui sont présentées. Chacun de nous peut alors aller communier, déposer ses soucis sur la croix et vivre pleinement de l’Esprit.

Ce pèlerinage à Lourdes est aussi une aventure fraternelle. Les jeunes étaient répartis en équipe, ce qui permettait d’apprendre à se connaître et à tisser des liens amicaux qui dureront, je l’espère, entre jeunes, animateurs, et responsables du pélé.         Alors à tous, à l’année prochaine !!!

Angèle Walbrou, Animatrice, groupe des jaunes (11/ 12 ans)